12/05/2009

Vous avez dit...incompétent?

En Belgique, en Mars, un transporteur Allemand devait convoyer un engin de forage à col de cygne, en convoi exceptionnel (donc avec itinéraire imposé.) Le service fédéral de la mobilité  lui indiqua un chemin certes bucolique, mais un peu trop sinueux pour la longue remorque…

convoi-exceptionnel-belge-small

La suite est facile à deviner: au petit matin, le chauffeur se retrouve bloqué dans une épingle.

Pour le sortir de là, il a fallu deux dépanneuses  (et encore, elles patinaient face aux 122 tonnes ( ! ) de l’ensemble.) Puis, ils ont du désaccoupler le tracteur de la remorque, sortir l’engin de la remorque, dégager l’intérieur du virage au Bulldozer,

 

001

puis emmener tout le monde plus loin (en faisant rouler l’engin sur des pneus pour ne pas qu’il détruise la chaussée), réaccoupler le tracteur et la remorque et faire remonter l’engin sur la remorque. 12 heures plus tard, le camion repartait… pour se retrouver bloqué au virage suivant. Dans la soirée, il a enfin été sorti de ce guêpier.

002

Une fois l’opération terminé, le service fédéral de la mobilité s’est félicité de la promptitude de son intervention et de la bonne coordination des services (la police ayant du organiser une déviation.)

003
source: le blog auto.com

10:00 Écrit par ras le bol dans Général | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Au Louvre, quand ils doivent déplacer une grande toile ( roulée sur cylindre ), ils font une répétition - simulation avec un chassis de bois et ficelles représentant l' encombrement du cylindre.
Bon, c' est au Louvre, des gugusses totalement déconnectés des réalités du vrais monde où on s' ennuie.

Écrit par : Bobeche | 24/05/2009

Les commentaires sont fermés.