15/12/2010

La chasse au fric continue !

Voici les nouvelles BMW banalisées de la police
 
 Des photos exclusives du Soir magazine. Bridées à 250 km/h , les
 berlines serviront à la chasse discrète aux chauffards sur nos
 autoroutes.

image001.JPG

 
 Après des années de restrictions budgétaires, les unités de la police
 de la route (qui surveillent essentiellement les autoroutes et les
 grandes routes régionales du pays) renouvellent une bonne partie de
 leur matériel, voitures, motos et radars en particulier. Depuis
 quelques semaines, les automobilistes les plus attentifs auront repéré
 quelques nouveaux équipements, payés en grande partie par l'argent des
 amendes... Pour Le Soir magazine, la police fédérale a joué cartes sur
 table en présentant ses acquisitions les plus spectaculaires au grand
 jour. Découvrez ici le look des nouvelles BMW 325 banalisées,
 nouvelles armes fatales de la police fédérale.

image002.JPG

Quelque 31 BMW ont été livrées dans les unités.

Ces berlines anonymes remplacent les Peugeot 406.

Ces voitures servent lors de patrouilles discrètes dans le
 trafic, à la chasse aux chauffards. Difficile de repérer ces véhicules
 de police! Seuls quelques détails permettent de les détecter.

Les BMW présentent des feux LED (bleus une fois allumés) dans la calandre, à l'arrière et sur les vitres arrières, de même qu'un panneau sur la plage arrière, permettant d'afficher divers messages lumineux (Stop,
 Police, Suivez-nous, Ralentissez, Ceinture!, etc.)

image003.JPG

Les BMW sont de  trois  couleurs: gris métallisé, gris foncé et noir, soit les teintes les plus vendues chez nous. «Le choix des Série 3 et des teintes n'est pas innocent: il fallait des véhicules très répandus sur nos autoroutes
 pour passer inaperçu», nous explique-t-on.

Bridées à 250 km/h , les BMW servent à la constatation d'infractions, de l'absence de port de la ceinture de sécurité à l'excès de vitesse. Les compteurs des BMW sont étalonnés (avec un radar), ce qui permet aux policiers de dresser des procès-verbaux mentionnant la vitesse réelle de la voiture suivie.

On suit le véhicule qui roule trop vite durant 2 kilomètres environ pour
 mesurer sa vitesse, ensuite, nous l'interceptons», explique un
 policier. Dans quelques semaines, ces voitures seront munies d'un
 terminal de paiement, pour régler de suite l'amende! Le prix d'achat
 des BMW 325 reste confidentiel, mais la police a bénéficié de remises conséquentes pour ce marché.

Neuf BMW 123 ont d'ailleurs été acquises
 dans la foulée

19:12 Écrit par ras le bol | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

Bref, les conneries continuent après les 744 radars automatiques prévus en Wallonie, région économiquement exsangue où Lutgen est incapable de trouver le budget pour réparer les routes mais trouve plus de 100 Millions d'euro pour les joujous et Demeyer 315.000 euro dont 210.000 euro déjà partis en fumée.

Idem pour la région bruxelloise avec de nouveaux achats prévus pour un total de radars installés de 105 et un total dépassant les 14 millions d'euro alors qu'on est incapable d'entretenir et de réparer le réseau routiers ni de nettoyer régulièrement les avaloirs (notamment dans les tunnels).

La GABEGIE qui rapporte en pot-de-vin à tous les signataires de ces contrats mais qui ne rapporteront pas nécessairement suffisamment.

D'ailleurs, c'est un cercle vicieux puisque les poulets se plaignent des amendes impayées puisque celles-ci financent -théoriquement- l'achat de nouveaux radars pour avoir de plus en plus d'amendes pour acheter de plus en plus de radars. Vous me suivez toujours.

Dans le cas des BMW, même si l'importateur fait des cadeaux, chaque véhicule à coûté au moins 30 à 40.000 €, somme à laquelle il faut ajouter les différents équipements high-tech (ordinateur de bord, caméras, vidéos, radars, terminal de paiement (TRES IMPORTANT pour le RACKET !!!) et autres joujous) pour un montant minimal de 50.000 €.

Soit : (31 + 9) X (40.000 + 50.000) = 3,6 Millions d'euro.

Une paille pour un pays où la dette est de 340 MILLIARDS d'euro.

Et donc, tout cela pour assurer la sécurité des chauffards (je n'aime pas ce mot car on n'est pas chauffards parce qu'on dépasse les limitations de vitesse prévues pour le racket ou qu'on ne met pas sa ceinture de sécurité : les 2 seuls buts mentionnés).

Pour info, il y a un peu plus de 100 morts par an sur les autoroutes lieu de prédilections de ces discrètes patrouilles !

A oui, évidemment, pour arrêter les "chauffards", les flics devront commettre des infractions au travers des excès de vitesse. Pour peu qu'ils s'inspirent un peu trop des méthodes des "cops" aux USA, on peut s'attendre à de beaux "carnages" !

En effet, la poursuite des contrevenants se terminent généralement dans un crash de plusieurs voitures.

En définitive, ce ne sont pas les "chauffards" (décidément, je n'aime pas ce terme) qui sont les plus dangereux, mais les cow-boys a qui on va passer ce genre de voitures !

Écrit par : Didier BERTRAND | 16/12/2010

Bref, les conneries continuent après les 744 radars automatiques prévus en Wallonie, région économiquement exsangue où Lutgen est incapable de trouver le budget pour réparer les routes mais trouve plus de 100 Millions d'euro pour les joujous et Demeyer 315.000 euro dont 210.000 euro déjà partis en fumée. Idem pour la région bruxelloise avec de nouveaux achats prévus pour un total de radars installés de 105 et un total dépassant les 14 millions d'euro alors qu'on est incapable d'entretenir et de réparer le réseau routiers ni de nettoyer régulièrement les avaloirs (notamment dans les tunnels). La GABEGIE qui rapporte en pot-de-vin à tous les signataires de ces contrats mais qui ne rapporteront pas nécessairement suffisamment. D'ailleurs, c'est un cercle vicieux puisque les poulets se plaignent des amendes impayées puisque celles-ci financent -théoriquement- l'achat de nouveaux radars pour avoir de plus en plus d'amendes pour acheter de plus en plus de radars. Vous me suivez toujours.Dans le cas des BMW, même si l'importateur fait des cadeaux, chaque véhicule à coûté au moins 30 à 40.000 €, somme à laquelle il faut ajouter les différents équipements high-tech (ordinateur de bord, caméras, vidéos, radars, terminal de paiement (TRES IMPORTANT pour le RACKET !!!) et autres joujous) pour un montant minimal de 50.000 €.Soit : (31 + 9) X (40.000 + 50.000) = 3,6 Millions d'euro. Une paille pour un pays où la dette est de 340 MILLIARDS d'euro.Et donc, tout cela pour assurer la sécurité des chauffards (je n'aime pas ce mot car on n'est pas chauffards parce qu'on dépasse les limitations de vitesse prévues pour le racket ou qu'on ne met pas sa ceinture de sécurité : les 2 seuls buts mentionnés).Pour info, il y a un peu plus de 100 morts par an sur les autoroutes lieu de prédilections de ces discrètes patrouilles !A oui, évidemment, pour arrêter les "chauffards", les flics devront commettre des infractions au travers des excès de vitesse. Pour peu qu'ils s'inspirent un peu trop des méthodes des "cops" aux USA, on peut s'attendre à de beaux "carnages" !En effet, la poursuite des contrevenants se terminent généralement dans un crash de plusieurs voitures.En définitive, ce ne sont pas les "chauffards" (décidément, je n'aime pas ce terme) qui sont les plus dangereux, mais les cow-boys a qui on va passer ce genre de voitures !

Écrit par : Didier BERTRAND | 16/12/2010

Complétement d'accord avec toi Didier... mais que faire pour les faire stopper ? je pense que le peuple dois vraiment faire une révolution y'a plus d'autre moyen....

Écrit par : James | 17/12/2010

Il fallait être discret ..

Comment dire, plus fourbe pour voler des sous aux citoyens ?

Écrit par : Marc | 22/02/2012

Les commentaires sont fermés.