17/12/2010

La neige et les routiers : feuilleton comique... et a suite(s)

La mesure destinée à interdire aux camions de plus de 7,5 tonnes de circuler était inédite. Elle a provoqué la colère des associations de transporteurs routiers, qui ont estimé avoir été avertis trop tard. 

Tout a fait. Et comme la meteo n'est comme chacun sait,pas une science exacte,il faudra leur dire de ne pas oublier d'emmener une bouteille d'eau pour l'été,parce qu'il va faire chaud... Comment prévoir ce qui va se passer lors des chutes de neige ? Ca tient ou ca tient pas ? Sont pas devins non plus...

Mais malgré les contrôles de police renforcés, cette interdiction n’a toutefois pas été respectée par tous les chauffeurs qui se sont retrouvés en difficultés dans les côtes, notamment dans la région de Liège et de Spa-Francorchamps, ainsi qu’à proximité de la frontière luxembourgeoise.

Ben oui,mais si au lieu d'acheter des BMW 325 equipées a la Starsky & Hutch pour emmerder les automobilistes,nos chers pouvoirs publics équipaient les postes frontieres de panneaux lumineux dans toutes les langues signalant aux camionneurs de se plier aux indications,ca irait peut etre deja mieux...

« Certains transporteurs se sont comportés de manière totalement incivique en bloquant totalement et volontairement les deux bandes des autoroutes pour empêcher le passage » des autres usagers », a dénoncé le ministre régional wallon des Transports, Benoît Lutgen, promettant des « sanctions sévères ».

Sanctions ?! a envoyer chez les polaks,les tcheques,les russes,et cie qui roulent comme des tarés et qui n'en ont rien a cirer ?!

C'est vrai que des inciviques parmi les routiers, ça ne manque pas : avec trois camions dans une cote,ils bloquent tout le monde jusqu’à ce qu'on viennent dégager la montée... Cela s'appelle prendre les gens qui n'en peuvent mais en otage,ni plus ,ni moins.  

L’interdiction des poids lourds a toutefois permis aux camions d’épandage de sel de faire leur travail, ce qui a limité les perturbations. La mesure a donc porté ses fruits.

14:45 Écrit par ras le bol | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/12/2010

La chasse au fric continue !

Voici les nouvelles BMW banalisées de la police
 
 Des photos exclusives du Soir magazine. Bridées à 250 km/h , les
 berlines serviront à la chasse discrète aux chauffards sur nos
 autoroutes.

image001.JPG

 
 Après des années de restrictions budgétaires, les unités de la police
 de la route (qui surveillent essentiellement les autoroutes et les
 grandes routes régionales du pays) renouvellent une bonne partie de
 leur matériel, voitures, motos et radars en particulier. Depuis
 quelques semaines, les automobilistes les plus attentifs auront repéré
 quelques nouveaux équipements, payés en grande partie par l'argent des
 amendes... Pour Le Soir magazine, la police fédérale a joué cartes sur
 table en présentant ses acquisitions les plus spectaculaires au grand
 jour. Découvrez ici le look des nouvelles BMW 325 banalisées,
 nouvelles armes fatales de la police fédérale.

image002.JPG

Quelque 31 BMW ont été livrées dans les unités.

Ces berlines anonymes remplacent les Peugeot 406.

Ces voitures servent lors de patrouilles discrètes dans le
 trafic, à la chasse aux chauffards. Difficile de repérer ces véhicules
 de police! Seuls quelques détails permettent de les détecter.

Les BMW présentent des feux LED (bleus une fois allumés) dans la calandre, à l'arrière et sur les vitres arrières, de même qu'un panneau sur la plage arrière, permettant d'afficher divers messages lumineux (Stop,
 Police, Suivez-nous, Ralentissez, Ceinture!, etc.)

image003.JPG

Les BMW sont de  trois  couleurs: gris métallisé, gris foncé et noir, soit les teintes les plus vendues chez nous. «Le choix des Série 3 et des teintes n'est pas innocent: il fallait des véhicules très répandus sur nos autoroutes
 pour passer inaperçu», nous explique-t-on.

Bridées à 250 km/h , les BMW servent à la constatation d'infractions, de l'absence de port de la ceinture de sécurité à l'excès de vitesse. Les compteurs des BMW sont étalonnés (avec un radar), ce qui permet aux policiers de dresser des procès-verbaux mentionnant la vitesse réelle de la voiture suivie.

On suit le véhicule qui roule trop vite durant 2 kilomètres environ pour
 mesurer sa vitesse, ensuite, nous l'interceptons», explique un
 policier. Dans quelques semaines, ces voitures seront munies d'un
 terminal de paiement, pour régler de suite l'amende! Le prix d'achat
 des BMW 325 reste confidentiel, mais la police a bénéficié de remises conséquentes pour ce marché.

Neuf BMW 123 ont d'ailleurs été acquises
 dans la foulée

19:12 Écrit par ras le bol | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |